Coopération renforcée entre l'AUTF ET Armateurs de France

cooperation-autf-armateurs-france

A l’occasion des Assises de l'économie la Mer qui se sont déroulées les 15 et 16 septembre derniers à Nice, Armateurs de France et l’AUTF ont signé en présence d’Annick Girardin, Ministre de la Mer une déclaration commune visant à renforcer la coopération entre les chargeurs et les armateurs français.

 

Contexte et ambition

 

Maillon stratégique des chaînes d’approvisionnement, les acteurs du transport maritime et de la logistique sont restés mobilisés tout au long de la crise sanitaire, en dépit de difficultés opérationnelles sans précédent.
Assurant notamment l’acheminement de biens essentiels à la Nation, le secteur a grandement contribué à la continuité de notre économie, et aspire à maintenir, dans un contexte toujours bouleversé mondialement, un niveau de service de qualité.

 

Dans cet esprit les entreprises de transport et services maritimes françaises, sont désireuses d’offrir aux importateurs et exportateurs français des solutions combinant efficacité, fiabilité et performance, afin d’augmenter leur contribution aux chaînes logistiques françaises.

 

Les chargeurs, conscients du maillon significatif que représentent les services maritimes pour leur compétitivité et des atouts qu’apporte une offre à composante française dans ce domaine, sont tout autant attachés à l’essor des armements nationaux.

 

Le développement et la pérennisation de relations de confiance à travers des travaux communs constituent le socle nécessaire pour libérer le plein potentiel du transport maritime de marchandises sous pavillon français, et porter sa part, toutes marchandises confondues, au-delà des 5 % estimés aujourd’hui.

 

Dans le cadre du Fontenoy du maritime, les compagnies adhérentes d’Armateurs de France et les industriels et commerçants chargeurs, réunis au sein de l’Association des Utilisateurs de Transport de Fret (AUTF) ont donc décidé de renouveler une solidarité de filière logistiques.

 

La solidarité économique entre les acteurs de la filière logistique et maritime n’est pas un sujet nouveau. Elle est une composante essentielle de la grande politique maritime que les armateurs et les chargeurs appellent de leurs vœux.

 

Pour atteindre cette ambition, dans le respect des règles de la concurrence, les donneurs d’ordre prendront en compte les offres des armateurs français souhaitant exercer dans un esprit de transparence et d’équité.

 

Engagements

 

Les organisations professionnelles citées ci-dessus s’engagent à coordonner leurs efforts auprès des entreprises françaises engagés dans le commerce international en vue de faire émerger et utiliser des solutions françaises compétitives, fiables et innovantes, répondant aux besoins du marché, dans le respect des règles de concurrence et d’indépendance commerciale mais aussi dans un esprit de transparence et d’équité.
Elles veilleront à ce que ces solutions soient accessibles aussi souvent que possible depuis des ports français.

 

Pour ce faire, les organisations professionnelles travailleront sur les axes suivants :

 

  • L’information régulière des entreprises (chargeurs / armateurs) sur les leviers permettant la maîtrise des flux logistiques internationaux. (ii) Le développement de relations pérennes et régulières au bénéfice d’une meilleure connaissance mutuelle des stratégies de développement, besoins et offres du secteur. (iii) L’organisation conjointe de formations ciblées.
  • L’élaboration de cadres d’offre permettant de faire respecter les principes de compétitivité, transparence et équité : offres court terme et partenariats long terme, optimisation des conditions d’achat et de vente (Incoterms, Liner Terms, conditions générales et particulières des armateurs).
  • La mise en œuvre de dispositifs incitatifs ou différenciants tels que des labels dédiés au transport maritime comme par exemple pour les marchandises transportées sur des navires à propulsion vélique ou aéraulique.

 

Parallèlement aux engagements de la présente Déclaration, il sera envisagé la mise mettra en place d’une cellule de promotion du pavillon français pour permettre de valoriser l’offre de transport et service maritime française.

 

En parallèle l’AUTF accueillera périodiquement au sein de son groupe de travail permanent (commission maritime) des représentants des directions opérationnelles des armements français afin de réfléchir en commun sur les anomalies constatées et les moyens de les résoudre.

 

Mise en œuvre et suivi de la mise en œuvre

 

Avec le concours du Ministère de la Mer, un comité de pilotage ad hoc définira plus en détail le programme d’actions à entreprendre et coordonnera le suivi concret de ces engagements.

Le Gouvernement dévoile sa stratégie pour le fret ...
Baromètre de perception des chargeurs sur le trans...

By accepting you will be accessing a service provided by a third-party external to https://autf.fr/

photo newsletter

SOUSCRIVEZ À NOTRE NEWSLETTER


J’ai lu et j’accepte la Politique de confidentialité

linkedin 64x64 blanctwitter 64x64 blanc